La politique, débats en tout genre...

Ça ressemble fort à un complot ça dit moi :coluche:.

Ça serait un complot si c’était camouflé. C’est pas non plus original, c’est la propre des religions au propos universalistes.

Si t’es musulman avec un minimum de foi, il est tellement prégnant dans le coran que les incroyants subiront les pires sévices imaginables en enfer que c’est avant tout pour leur salut que tu aimeraient qu’ils se convertissent.

Décidément les débats sur l’Islam ont le vent en poupe sur KKK, ca ressemble de plus en plus à Gaulois de Souche ce forum ! :zemmour:

Sinon, nouveaux programmes d’HG bis repetita, l’avis forcément éclairé et éclairant d’un grand monsieur, Henri Russo :

Or, dans cette perspective, l’histoire n’est plus, et de longue date, envisagée comme une succession de faits établis et cristallisés dans des récits immuables, mais comme une matière relativement changeante en fonction de l’éclairage, que l’on doit connaître pour comprendre le présent, « comprendre le monde actuel », comme le précisent ces programmes (p. 39), c’est-à-dire le monde tel qu’il est et non tel qu’il devrait être.

http://www.huffingtonpost.fr/henry-rousso/on-nenseigne-plus-lhistoire-de-france-a-lecole-mais-on-y-enseigne-quoi-alors_b_7200640.html

Le plus paradoxal est que les critiques les plus violentes viennent souvent de libéraux proclamés ou de conservateurs assumés. Ils devraient pourtant être les premiers à refuser l'idée que les enseignants se réduisent à de simples courroies de transmission d'un programme imposé par le pouvoir politique, quel qu'il soit.

Jonben? :bodin:

Les eglsies Evengelistes etc ça a fait boom aussi en france recemment ( au cours de 2/3 dernieres annees)?

ici y en avait un paquet… mais depuis un ans c’est ultra impressionant… et je connais meme plein de gens qui y adherent (des jeunes) :icon_eek:

Héhé j’avoue j’ai eu envie de le poster aussi… :neuneu:

Or, dans cette perspective, l’histoire n’est plus, et de longue date, envisagée comme une succession de faits établis et cristallisés dans des récits immuables, mais comme une matière relativement changeante en fonction de l’éclairage, que l’on doit connaître pour comprendre le présent, « comprendre le monde actuel », comme le précisent ces programmes (p. 39), c’est-à-dire le monde tel qu’il est et non tel qu’il devrait être.

Le type a beau affirmer d’un ton docte, ça reste du charabia. C’est une blague ce concept vaseux de « compréhension du monde actuel », il n’y a rien à comprendre au monde actuel si on n’a qu’une idée imprécise de l’Histoire qui précède. L’esprit critique ça ne s’enseigne pas, ça s’acquiert par l’expérience et l’accumulation de connaissance.

Chacun ne comprend que ce qu’il est en capacité de comprendre. Là on parle d’enfants dont on peut imaginer que la plupart n’ont aucune idée de l’Histoire de France. Le but de ces cours est de leur apprendre cette histoire là parce qu’un Français doit connaitre son histoire avant tout. Etre critique envers cette histoire, ils auront le temps plus tard, quand déjà ils en connaitront en gros les étapes, avant de comprendre faut déjà avoir un minimum de culture générale et le meilleur moyen de l’acquérir en Histoire c’est en fixant des événements et personnages importants dans une chronologie.

Le résultat de ce genre de pédagogie pompeuse, ce sera la confusion dans ces jeunes esprits et une nouvelle baisse du niveau scolaire. Les élèves ne seront pas plus capables de « comprendre le monde actuel » au contraire et en plus ils auront moins de culture générale.

Bernard Friot: Religion Capitaliste & Laïcité Partie 1/2

La laicité c'est l'affirmation de la souveraineté du peuple, contre la classe dirigeante, contre le pouvoir qui empêche la liberté, l'égalité, la fraternité.

:zemmour:

Ton grande ponte universitaire pose une définition de la laïcité à coté de la plaque dans le seul but de pouvoir partir dans son trip pendant une heure à en fait ne jamais parler de laïcité en usant d’un artifice de rhétorique à qualifier des théories économiques de croyances religieuses. Commode pour le vieux gâteux, il n’a pas de contradicteur.

T’y trouves un intérêt?

Friot, un vieux gâteux à coté de la plaque ?..Au contraire, beaucoup de ses propos sont plein de sens, il démonte les croyances économiques (des mythes, en fait) avec de solides arguments. Mais encore faut-il l’écouter vraiment.
Descends un peu de tes grands chevaux et va consulter http://www.reseau-salariat.info/da838fca1c7f3a7e36f777cc5d39e677?lang=fr.

Je lis Le Capital au XXIe siècle de Piketty en ce moment, j’ai autre chose à faire qu’écouter un crypto-communiste parler de nationaliser les patrimoines et outils de travail, décorreler salaire et travail et autres délires insensés…

Je me suis un peu intéressé aux travaux de Bernard Friot, enfin à ses intuitions plutôt, ses propositions semblent plus découler d’une conception morale assez bas du front (“les riches sont des enculés d’accapareurs + seuls les salariés travaillent, les dirigeants et entrepreneurs n’inventent rien, ils ne font que profiter du travail des autres”) que d’une analyse poussée de la réalité économique.

En fait, le fait que les seules alternatives à l’économie capitaliste soient des propositions aussi impossibles à mettre en place et contraires à la nature humaine ne font que renforcer mon sentiment qu’il est assez illusoire de vouloir bouleverser l’économie actuelle.

Son idée est assez simple, comme il y a une sécurité sociale qui ponctionne des cotisations et les redistribue, il pourrait y avoir une gestion salariale globale qui ponctionne les entreprises (et limite ainsi leurs profits) et paye les salaires de l’ensemble de la population. Il y aurait une grille salariale avec des concours d’Etat, et chacun serait payé en fonction d’un grade correspondant à l’obtention d’un concours, qu’il travaille ou non.

L’économie serait dirigée, toutes les entreprises et tous les individus devraient se soumettre sans exception. La chasse au travail au noir et aux tentatives d’exil devra être une priorité (comment arriver à cette fin sans couper des têtes?). On se demande ce qui inciterait à travailler, le salaire minimum étant supposé permettre de vivre décemment. Quelqu’un d’assez intelligent pour réussir les meilleurs concours serait attribué le salaire maximum à vie, pourquoi travailler alors? Vive le fichage et la catégorisation arbitraire par le concours, faut vraiment un prof qui n’est jamais sorti de sa fac pour imaginer ça.

Dès qu’on tombe sur une proposition d’économie dirigée, personnellement ce n’est même pas le quoi et le comment qui me gène en premier mais le “par qui?”. La proposition de Friot implique un dirigisme donc des dirigeants, il n’y a aucune façon de mettre en place sa proposition sans au moins au départ une prise de pouvoir autoritaire car la totalité de la population ne sera jamais d’accord et il faudra bien fixer les innombrables niveaux de valeurs requis. Comment faire confiance à des élus pour ça? Les tirer au sort? Qui serait assez maso pour devenir “politique” à part ceux qui sont déjà au salaire maximum et chercheront alors une fois au pouvoir à augmenter ce salaire?

Il faut imaginer une caste de dirigeants bienfaiteurs capables de consacrer leur vie à diriger l’Etat et les entreprises dans le seul but du bien commun. Sauf que seuls des psychopathes travaillent sans avoir pour but le pouvoir ou l’argent.

Bref ce n’est même pas de utopie mais de la dystopie vouée à la catastrophe au départ (coupage de têtes) comme à la fin (débandade économique assurée, salaires non versés, chaos).

Comprendre facilement le travail de Bernard Friot en 10minutes.

Le patron avec son cigare et son gros bide. :arthur:

Le bingo de la réforme du collège réalisé par un collègue : https://laurentfillion.files.wordpress.com/2015/05/bingorc3a9forme.pdf

Ca fait plaiz’ la comparaison avec l’époque de tatcher :coluche:

Le nouveau ministre israélien de la Justice, une candidate génocidaire

http://www.legrandsoir.info/le-nouveau-ministre-israelien-de-la-justice-une-candidate-genocidaire.html

« Elles doivent mourir, et leurs maisons doivent être détruites de telle sorte qu’elles ne puissent plus abriter de terroristes. Elles sont toutes des ennemies, et leur sang devrait être sur nos mains. C’est aussi valable pour les mères des terroristes morts ».

Le conflit israélo-palestinien, c’est compliqué…Ou pas :nulty:

En citant des extrémistes c’est toujours plus simple en effet.

Oui les modérés sont pléthore au sein du gouvernement, c’est bien connu…Cette demoiselle vient d’être promulguée ministre de la Justice.

C’est quand meme autre chose que la notre. :hass:

:laporte: